Aller au contenu principal

L’Art de l’éphémère - Sébastien Goyette Cournoyer

Monde des affaires
Sébastien Goyette Cournoyer
Corps

Pour la mesure de financement Jeunes volontaires, parfois j’accompagne des gens qui ont des projets d’entreprise artistique. De temps en temps, il y a un client qui est particulièrement près de son but et qui a tout ce qu'il faut pour réussir. J'ai été choyé d'accompagner ce client. Laissez-moi vous présenter l'art éphémère de Sébastien GC.

Sébastien a habité à Montréal pendant plusieurs années où il a fait un baccalauréat en Fine arts à l’Université Concordia, avec une spécialisation en sculpture. Durant sa dernière année de BAC, il suit un cours de fonderie et crée une marionnette de bronze. La marionnette est lourde, limitée dans ses mouvements et difficile à manipuler. En somme, tout le contraire de ce que peut souhaiter un marionnettiste ! Le paradoxe de sa nouvelle création lui inspire une mise en scène éventuelle, mais il ne sait pas encore comment. Fin du chapitre.

À la fin de ses études, en 2014, Sébastien commence à s'intéresser à l’art vidéo et à la performance. À Montréal, il collabore avec des vidéastes trifluviens avec qui il vient tourner en Mauricie. Après quelques visites, il est attiré par l’effervescence des artistes qui semble former une communauté solidaire, active et allumée. Puisqu'il est plutôt saturé de la grande ville, il décide d'emménager à Trois-Rivières.

Peu de temps après son arrivée, la réalité financière le rattrape et le force à mettre sa carrière d’artiste de côté. Il est embauché comme aide-cuisinier au restaurant l’Éléphant. En même temps, il tisse des liens avec les artistes de la région en s’impliquant auprès de l'Atelier Silex, l’Off-Festival de poésie et le long week-end du court

En 2016, il présente sa première performance dans le cadre du Volet Régional de la Rencontre internationale d'art performance (RiAP), qui a eu lieu à l'Atelier Silex. C'est à ce moment qu'il fait la rencontre de l'artiste Isabelle Clermont avec qui il fonde, l'année suivante, le Festival d’art performatif de Trois-Rivières.

Justement, c’est quoi une performance ?

Pour Sébastien, l’art performatif est une discipline qui a pour principaux médiums le corps, le temps et l'espace. C'est une approche qui s'intéresse à la présence authentique de l'artiste, à l'instantanéité et à la spontanéité. Parfois provocatrice ou déstabilisante, la performance est un art vivant, souvent éphémère, qui lui permet d'établir un contact direct et intime avec le public.

Et… Jeunes volontaires dans tout ça?

Suite à une perte d’emploi, Sébastien s’est retrouvé admissible à la mesure de financement Jeunes volontaires, offerte par Service Québec et les CJE. Jeunes volontaires permet de monter un projet selon ses ambitions artistiques, entrepreneuriales ou professionnelles.  Il a choisi d’utiliser cette mesure comme tremplin pour réaliser un premier projet artistique d’envergure, en investissant une année complète pour y arriver. Il a vu l’opportunité de donner vie à sa marionnette de bronze et de développer FONTE, une performance mettant en scène des marionnettes improbables. Le CJE l’a accompagné durant le développement, la comptabilité et le suivi de son projet, entre mars 2018 et mars 2019.

Fonte

Au cours de son année Jeunes volontaires, Sébastien a conceptualisé et fabriqué deux nouvelles marionnettes et les mécanismes de manipulation qui permettent à ses trois marionnettes d’avancer vers leur sinistre destin. Il a pu compter sur l’aide de Myriam Fauteux pour lui enseigner la soudure et sur Philippe Douville pour l’aider à la mise en scène de sa performance finale. Sa présence assidue à l’Atelier Silex lui a permis d’obtenir le statut de membre actif et il a maintenant accès à ce lieu de création en tout temps. Il a même obtenu un contrat d'assistant à la programmation ! En participant à des ateliers sur la performance au Lieu, centre en art actuel  à Québec, il en a apprécié la mission et a joint le conseil d’administration de l’organisme. Au final, l’année Jeunes volontaires consacrée au projet FONTE a réellement permis à Sébastien de développer des contacts, d’améliorer ses compétences techniques et d’augmenter ses connaissances pour la suite de sa carrière d’artiste professionnel.

 

Au final, en quoi consiste le projet FONTE exactement ?

C’est une performance inédite au cours de laquelle trois marionnettes imposantes, une de bronze, une de cire et une de plâtre, vont s’autodétruire. Cette proposition artistique explore le processus de fonderie comme allégorie de l’existence humaine en constante transformation. Le projet s’intéresse aussi à l’interrelation de la marionnette et du marionnettiste dans une dynamique de contrôle. Dans une ère de changements importants, notamment sur les plans identitaire, politique, technologique et environnemental, FONTE suggère que notre conception actuelle de l’être humain est en voie d’extinction. Sans pour autant tomber dans le pessimisme, il propose que le nouvel humain trouvera de nouvelles formes et de nouvelles manières d'interagir avec son environnement.

 

FONTE sera présenté le 19 juillet 2019 à 20h à l’Atelier Silex.

 

Pour en savoir plus sur l’artiste:

 

Sébastien Goyette Cournoyer

sebastiengoyettecournoyer.com

facebook.com/sebastiengoyettecournoyer

https://www.instagram.com/sebastien_gc

Publié par

Grégoire Brière
J’aime développer des projets et améliorer les façons de faire parce que je suis irrémédiablement créatif. J'ai de la misère à faire la même chose deux fois de suite. Je compose et chante dans des bands depuis que j’ai 15 ans. J’ai un studio maison, je fais de l’infographie, j'ai une grande petit famille. Bref je suis un touche-à-tout qui peut être aussi réfléchi que surprenant, aussi investit qu’indomptable. C'est incroyable à quel point le milieu de travail du CJE me convient!