Aller au contenu principal

Voyage et CV : étude et stage international (partie 1)

Monde scolaire
étude internationale
Corps

Si tu as 35 ans et moins, que tu rêves de voyager et que tu n’as pas nécessairement l’argent pour le faire, cet article est pour toi! On entend souvent parler des voyages backpack, des études à l’étranger, des stages en coopération internationale, mais toute ces belles opportunités engendrent généralement un coût financier important. Ce que l’on ne sait pas, c’est que le gouvernement et plusieurs organismes ont créé des programmes qui nous permettent de visiter le monde, tout en enrichissant notre CV et à peu de frais. 

Explore

Je ne peux pas écrire cet article sans parler du fameux programme Explore! Je sais, je sais, il s’agit d’une immersion dans une province canadienne anglophone. On ne change donc pas de pays, mais n’empêche que c'est une opportunité à ne pas manquer! Il s’agit d’un programme financé par le gouvernement du Québec qui te permet d’étudier 5 semaines avec des jeunes de ton âge dans une université canadienne durant l’été. Logé/nourri, tu auras des cours d’anglais tous les matins et tu pourras participer aux activités vraiment cool organisées en après-midi. Tu débourses seulement pour tes frais d’inscription et ton billet d’avion/train/autobus.

Personnellement, l’anglais et moi, on a toujours eu une relation d’amour-haine… surtout haine. Je savais que je devais l’apprendre, mais je détestais ça. Les cours au secondaire et au Cégep étaient super pénibles et j’étais à peu près du même niveau que Julie Snyder au Banquier. Alors, si ce sont tes difficultés qui t’empêchent de t’inscrire, ne t’en fais surtout pas. Les tests de classement à ton arrivée servent à créer des groupes d’étudiants du même niveau et ne te sens surtout pas mal de ne pas tout comprendre, ça veut simplement dire que t’es à la bonne place! 

Ton plus gros défi sera de parler anglais avec les nombreux Québécois qui habiteront avec toi dans les résidences et qui seront dans ta classe. Mais sache qu’il y aura aussi d’autres étudiants de partout dans le monde. Pour ma part, j’ai rencontré une Mexicaine à Explore qui est devenue mon inséparable là-bas. Lors des vacances de Noël suivantes, elle est venue au Québec me visiter, et durant la semaine de relâche, c’est moi qui l’ai visitée! Et tout ça, en anglais! 

Clique ici pour en savoir plus sur Explore.

Échange étudiant à l’université

Échange étudiant ne veut pas dire que tu pars chez quelqu’un durant un an et ensuite tu le reçois chez toi. C’est plutôt que ton université envoie ses étudiants dans une institution d’enseignement et en échange, il en reçoit.

Les destinations possibles varient beaucoup d’une université à l’autre, et d’un programme d’études à un autre. Tes connaissances linguistiques affecteront également tes possibilités. Si tu peux étudier en anglais, tu as accès à presque toutes les destinations dans le monde! Et surtout, sache que c’est accessible et que les universités travaillent à faire un maximum de partenariats pour te faire découvrir ton pays rêvé. Par exemple, l’UQTR offre des possibilités d'étude à l'étranger dans plus de 500 établissements universitaires répartis dans 20 pays!

Au niveau de ton parcours scolaire, ça ne changera rien. Tous les cours que tu effectueras à l’étranger seront crédités à ton université québécoise, que tu partes une session ou un an. Tu gradueras comme prévu, ici, et tu payeras tes frais de scolarité au même endroit avec le même montant, même si tu pars dans une grande université américaine!

Concernant les dépenses, tu devras payer ton billet d’avion, ton appartement dans ta nouvelle ville, etc. Par contre, les universités offrent souvent une bourse d’études à tous ceux qui partent. Le montant varie avec le coût de la vie dans ton pays d’accueil, n’hésite pas à comparer avec tes dépenses ici. La bourse ne couvre évidemment pas tous les frais mais le choix du pays d’accueil affectera énormément ton budget ! Alors oui la Suisse c’est très beau, mais... le Portugal aussi...! 

Bureau de l’international – UQTR

Stage

Souvent on regarde les études universitaires comme un « 3 ans sans pouvoir voyager », mais c’est faux! Comme disent les sages « les voyages forment la jeunesse » et ça, les institutions d’enseignements l’ont bien compris. Durant ton parcours scolaire, tu auras une multitude d’options pour partir à l’étranger, que ce soit via des stages, des forums ou des simulations de l'ONU. De plus, il y a souvent des aides financières pour t’aider à réaliser ton projet ! Ne te décourages pas, n’aie pas peur de parler de tes plans et surtout, informes-toi au bureau de l’international !

Je t’invite également à consulter la liste des stages actuellement offert sur le site internet de l'organisme de mobilité jeunesse, tu y trouveras une foule de projets de stages intéressants.

Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ)

Il ne s’agit que de quelques façons de voyager, mais il y a énormément d’options qui s’offrent à toi, quels que soient tes intérêts! En voyageant via des expériences comme celles-ci, tu réduiras énormément tes coûts et, en plus, tu enrichiras ton CV. 

 

Publié par

Noémie Boulanger
Passionnée d’aventure, de plein air et de rencontre, je suis diplômée en administration des affaires avec un profil qui touche à l’international. J’ai eu la chance de rencontrer que des gens passionnés au fil de mes aventures et l’équipe du CJE en fait partie. Voyant tout le bagage humain que les expériences à l'international apportent, je me porterai toujours à la défense des jeunes qui rêvent d’explorer le monde et vivre leurs aventures hors des sentiers battus.
Designed by Cisco Certification