Aller au contenu principal

Le beau

Monde citoyen
bleus de l'hiver
Corps

En cette fin d’hiver qui ne finit plus, j’ai comme un grand besoin de beau. Pas vous? On ne se le cachera pas, ce n’est pas la joie ces temps-ci dans les médias. Au moment où nous aurions le plus besoin de la participation active de chaque citoyen, le climat de laideur renforce malheureusement l’individualisme et le désengagement.

En ce mois gris de février je nous lance le défi d’utiliser le beau pour contrer l’amertume et le désengagement chez les jeunes. Comme l’a si bien dit l’auteure Danièle Sallenave : émerveiller les jeunes à la beauté, c’est les ouvrir à la vie humaine, aux défis, aux idéaux et aux difficultés. C’est ce qui donne vie aux passions et au goût de vivre.

Vous n’êtes toujours pas convaincu? Voici 3 arguments qui vous donneront certainement le goût d’ajouter un peu de beau au sein de votre quotidien.

1.Développement de l’empathie

Le développement de l’imagination par l’art amène la personne à voir au-delà de sa réalité et à s’ouvrir à ce que les autres peuvent percevoir et ressentir. Chaque discipline artistique peut avoir un impact sur l’imagination, car la personne doit se questionner sur le sens de l’œuvre et sur la signification de celle-ci. De plus, l’artiste peut exprimer avec son œuvre, une réalité très différente de celui qui la regarde. Marcel Proust exprime très bien cela dans son roman Le temps retrouvé lorsqu’il affirme que « grâce à l’art, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier, et, autant qu’il y a d’artistes originaux, autant nous avons de mondes à notre disposition ».

2.Développement de la connaissance de soi

Pour qu’un jeune ait envie de s’impliquer activement dans sa communauté et qu’il découvre sa place dans la société, il est primordial qu’il développe une grande connaissance de soi. Il doit être en mesure de savoir qui il est en fonction de ses racines, de ses goûts, de ses passions et de ses indignations. L’art contribue au développement de cette connaissance de soi en amenant la personne à se questionner sur ce qu’elle aime ou non et en développant l’identité. Nous avons juste à penser à la musique pour imaginer tous les styles vestimentaires associés à des groupes en particulier. Avant de s’identifier à ce style musical, la personne a dû prendre le temps de réfléchir aux valeurs associées et se questionner à savoir si cela était représentatif de ce qu’elle souhaitait être et projeter. De plus, l’art peut apporter une dimension culturelle très importante pour la connaissance de soi et de ses racines. Par exemple, lorsqu’un jeune est en contact avec la littérature québécoise, il est amené à se questionner sur la langue française et tout ce que cela implique. Cela développe sa curiosité par rapport à ses racines et l’amène à découvrir sa place dans la société en fonction de sa culture et des enjeux qui y sont associés. Cela lui donnera possiblement le goût de vivre dans une société qui lui ressemble et dans laquelle il pourra s’impliquer avec passion et authenticité.

3.Développement de l’esprit critique

L’art permet le développement de l’esprit critique en favorisant la variété de sources et en stimulant l’intelligence. La littérature est un bon exemple d’œuvre d’art contribuant au développement de la pensée critique, car elle amène des opportunités d’apprentissages variés et favorise la remise en question. Les différents auteurs peuvent proposer des idées différentes ce qui oblige le lecteur à prendre position et à se questionner. De plus, en mettant le jeune en contact avec la beauté, il devra nécessairement se questionner par rapport à ce qu’il considère comme laid. Cette réflexion pourra contribuer au développement de son esprit critique et de son désir d’implication.

Que vous soyez employeur, employé, jeune ou vieux, l’ouverture à la beauté est selon moi une façon accessible de travailler tous ensemble pour favoriser l’épanouissement de la jeunesse. De plus, en acceptant de relever le défi vous seriez des agents de changements à votre tour.

C’est tu pas beau?!

Publié par

Marie-Claude Touzin
Je n’ai pas peur de faire les choses différemment et j'adore découvrir les forces et particularités des jeunes. D’ailleurs, je suis convaincue que chaque personne a des besoins particuliers lorsqu’il est question d’éducation alors j’aime mettre ma créativité en action afin d’y répondre. J’adore la philosophie puis l’implication citoyenne et j’espère réussir à vous transmettre un peu de ma passion!
Designed by Cisco Certification