Aller au contenu principal

Rentabiliser les déchets : principes et exemples de l’économie circulaire

Monde des affaires
recyclage
Corps

Que ce soit pour des considérations environnementales, idéologiques ou économiques, un nombre grandissant d’entrepreneurs de la nouvelle génération décident de se lancer en affaires sous un principe un peu étonnant. Un peu à la manière du compost, ces entrepreneurs utilisent les déchets des autres pour créer leur richesse… C’est ce qu’on appelle l’économie circulaire, et ça marche! Intrigué? Je t’explique tout ça ici.  

L’économie circulaire : concept récupérateur de richesse

Je dois t’avouer que ma première définition de l’économie circulaire est plutôt réductrice puisque le concept va bien plus loin que l’utilisation des ordures. En fait, Recyc-Québec retient la définition du Pôle d’action québécois sur l’économie circulaire : « l’économie circulaire se définit comme un système de production, d’échange et de consommation visant à optimiser l’utilisation des ressources à toutes les étapes du cycle de vie d’un bien ou d’un service, dans une logique circulaire, tout en réduisant l’empreinte environnementale et en contribuant au bien-être des individus et des collectivités ». Voilà une définition plus inclusive de ce concept de l’entrepreneuriat à impact social!

Révolution du modèle d’affaires : bien au-delà des 3R-V

Déjà, les écologistes sont familiers depuis quelques décennies avec le principe du 3R-V qui consiste à réduire, réemployer, recycler et valoriser , voilà que les entrepreneurs s’intéressent au principe de l’économie circulaire comme nouveau modèle d’affaires viable et durable.

Pour toi l’entrepreneur qui a envie de tester ce concept innovant et vert, voici les 5 stratégies qui découle de ce fondement :

  1. Économie de fonctionnalité : choisir de vendre l’usage du produit plutôt que le produit lui-même. Exemple : Chic Marie qui offre la location de vêtements griffés
  2. Économie collaborative ou de partage : mettre les ressources en commun afin d’en optimiser l’utilisation. Exemple : ÉTAB ou 3R Coworking qui loue des espaces de travail collaboratifs
  3. Reconditionnement et réusinage : remettre dans un état de fonctionnement des pièces ou des produits pour en conserver la même utilisation. Exemple : Ordivert qui remet à neufs des ordinateurs, tablettes et écrans pour les remettre en vente.
  4. Symbiose industrielle : utiliser les extrants d’une entreprise du même secteur d’activité situé à proximité géographique. Exemple : Loop qui utilise les fruits et légumes rejetés par les grossistes pour les transformer en jus frais.
  5. Recyclage : transformer en fin de vie les matières pour les réintroduire dans de nouveaux produits ou dans un produit similaire. Exemple : Flamme en rose qui fait fondre des bijoux brisés ou démodés pour en couler de nouveaux.

Des spécialistes en développement durable sont là pour t’aider dans tes démarches si tu souhaites démarrer une entreprise sous l’idéologie de l’économie circulaire. Sur le territoire de la MRC des Chenaux, tu peux notamment collaborer avec la conseillère en développement durable de la SADC de la Vallée de la Batiscan pour élaborer ta planification et connaître les réglementations.

Publié par

Geneviève Girard
J’ai créé ma première entreprise de vente itinérante à l’âge de 5 ans et un journal étudiant en 6e année, je suis une passionnée d’entrepreneuriat et d’implication citoyenne! À preuve, j'ai participé à un conseil d’administration d’une entreprise d’économie sociale en démarrage et je suis collaboratrice pour un blogue sur l’achat local.
Designed by Cisco Certification