Aller au contenu principal

10 conseils pour prendre soin de sa santé mentale durant le confinement

Monde du travail
Monde scolaire
relaxation
Corps

En cette période de crise, il est tout à fait normal de ressentir du stress, voire même de l’anxiété en lien avec toute l’incertitude qu’elle apporte. Il est normal aussi d’avoir des journées où l’on se sent triste et peut-être même déprimé. Il est compréhensible de se sentir déboussolé, car nos habitudes quotidiennes sont complètement changées. Se sentir isolé ou vivre de la solitude est commun et très valide. Si tu te sens inconfortable dans ces émotions, je te laisse juste ici quelques suggestions qui pourront t’aider à te sentir mieux. Nous sommes tous différents, alors peut-être que certains trucs fonctionneront pour toi et d’autres non. Prends ce qui te convient, tout simplement. 

1. Se centrer sur ses besoins de base

Cela semble banal comme premier truc, mais il est oh combien important. C’est si facile de sauter des repas parce qu’on perd la notion du temps, de se coucher à des heures pas possibles parce qu’on a juste ça à faire «Netflixer» toute la nuit, de négliger une ou deux douches parce que «pourquoi je me laverais si je ne sors pas de chez moi?». Bref, tu vois où je veux en venir. Premièrement, mon but n’est pas de te culpabiliser si jamais tu te couches tard un soir. Il est important de conserver une hygiène de vie de base, tout en t’accordant des petits plaisirs ici et là. Continue de manger tes trois repas par jour, prends une douche quotidienne et maintient tant que possible des heures de sommeil respectables pour toi (parce qu’on va se le dire, c’est rarement à 4h du matin qu’on prend les meilleures décisions, confinement ou pas!). Peut-être que cette section te demandera déjà un gros effort; c’est super continue, ne lâche surtout pas!

2. Rester actif

Bon, soyons clairs, je ne t’incite pas du tout à t’inscrire à un nouveau programme d'entraînement afin de perdre 50 livres. Par actif je veux simplement dire ne pas rester coucher dans ton lit toute la journée. C’est bon pour ta santé mentale de t’activer un peu chaque jour. Je te suggère à chaque début de journée de te fixer trois objectifs. Ça peut être aussi banal que: laver mes draps, plier mes vêtements, faire mon épicerie, prendre une marche, appeler ma sœur pour prendre de ses nouvelles, etc. Le fait de te sentir utile dans ta journée et d’activer ton corps et ton cerveau t’aidera certainement à te sentir mieux.

3. Conserver les liens relationnels 

La solitude que l’on vit présentement est vraiment difficile. On est isolé des personnes qu’on aime. Malgré tout cela, nous sommes chanceux d’avoir des moyens technologiques pour rester connectés avec nos proches. Que tu habites seul ou non, ce n’est pas le moment de t’isoler encore plus. Utilise les ressources que tu as pour connecter avec les humains. Pourquoi ne pas appeler ta grand-mère que tu n’as pas vue depuis Noël pour avoir de ses nouvelles ? Pourquoi ne pas faire un appel Facetime avec tes amies pour rire et te changer les idées ? Pourquoi ne pas écrire un message texte à tes parents pour leur souhaiter une bonne journée ?

4. Agir dans le moment présent

Et si tu profitais du confinement pour accomplir cette fameuse tâche ou ce fameux passe-temps que tu n’arrêtes pas de remettre à plus tard. C’est beau de penser au après et de se planifier des projets pour lorsque le confinement sera terminé. Mais dans le ici et maintenant, qu’est-ce que tu fais? On ne sait pas dans combien de temps nous allons pouvoir reprendre nos activités «normales».  Pourquoi ne pas reprendre goût pour la lecture que tu as mise de côté ? Pourquoi ne pas faire le ménage de ton garde-robe que tu repousses depuis beaucoup trop longtemps ? Pourquoi ne pas participer à un cours de danse en ligne pour apprendre quelque chose de nouveau ? Je suis certaine que tu peux te trouver une petite activité, une tâche plate mais super utile que tu reportais toujours à plus tard ou un projet stimulant qui occupera ton temps dans le moment présent.

5. Rester informé sans angoisser

Rester informé sur la situation actuelle, sur les mesures que le gouvernement exige et sur les avancements de la pandémie, c’est important. Est-ce nécessaire d’être connecté sur Radio-Can  toute la journée ? Non. Rapidement cela peut te faire angoisser et te rendre anxieux devant l’incertitude et tous les scénarios qu’exposent le gouvernement. Il est important de regarder les nouvelles (de sources fiables!) en te centrant sur le «ici et maintenant». Souvent, ce qui nous fait angoisser, c’est quand on se projette dans l’avenir. Encore combien de temps va-t-on rester en confinement ? Est-ce que je vais pouvoir jouer au volley-ball cet été ? Est-ce que les épiceries vont fermer ? Malheureusement, cet avenir est inconnu et s’y attarder ne peut qu’augmenter ton angoisse. Ici et maintenant. C’est tout ce qu’on a.

6. Gérer les stress du quotidien

Je te propose un petit calcul mathématique (Oh non! Pas des maths je suis en congé). Ne t’inquiète pas. Rien de complexe. Additionnons les dix stress que l’on vit en raison de la pandémie aux vingt stress que l’on vit dans notre vie «normale». Tu as deviné ça fait beaucoup de stress. L’accumulation de ces situations stressantes peut vraiment devenir difficile à gérer. Ça peut même nous rendre anxieux. C’est important de gérer ses stress au quotidien pour éviter l’accumulation (tellement que ma collègue Nancy te propose 3 appli pour t’aider). Quels trucs fonctionnent pour toi? Méditer, prendre de grandes respirations, te changer les idées, parler à une personne de confiance, changer tes pensées négatives en pensées positives… Bref, fais ce qui fonctionne pour toi, mais surtout, fais quelque chose.

7. Rester positif

C’est vrai que demeurer positif est plutôt ardu ces temps-ci, mais le positif peut être présent dans chaque moment difficile. Essaie de trouver un petit point positif au contexte actuel. Est-ce que cette quarantaine te permet enfin de te reposer après plusieurs heures de travail accumulées ? Est-ce qu’enfin tu peux prendre le temps de cuisiner tes recettes préférées parce que tu as tout ton temps ? Est-ce que tu t'es rapproché de ton conjoint, de ton coloc’ parce que vous passez beaucoup trop de temps ensemble? Bref, trouve un petit positif. Chaque jour même, si c’est possible.

8. S’offrir des petits plaisirs

Qui n’aime pas les surprises, les petits plaisirs ? Cela peut prendre toutes sortes de formes selon tes intérêts. Achète ta sorte de biscuits préférée à l’épicerie. Commande-toi ton repas sur «uber eat» et mange-le en écoutant ta série préférée du moment. Prends un bain chaud avec une mousse qui sent bon. Fais-toi un chocolat chaud. Fais une longue sieste d’après-midi, depuis le temps que tu en rêves. C’est le moment ou jamais de reconnaître les petits plaisirs de la vie et de les apprécier.

9. S’écouter

Notre humeur change de jour en jour. D’heure en heure, souvent. Écoute-toi et fais ce dont tu as besoin dans le moment présent sans te culpabiliser. Tu pensais faire un long jogging, mais tu te sens fatigué et tu as envie de faire une sieste? Peut-être qu’une petite marche sera suffisant pour aujourd’hui. Hier était une très belle journée, alors qu’aujourd’hui, tu es super déprimé? Accepte la déprime et gère-la en posant des gestes qui te feront sentir un peu mieux. Ici. Maintenant. Toujours. 

10. Aller chercher de l’aide!

Le dernier et non le moindre : va chercher de l'aide. Peut-être crois-tu que la vie est sur pause durant cette quarantaine. C’est un peu vrai. Mais crois-moi, plusieurs organismes font tout ce qu’ils peuvent pour continuer d’offrir des services à distance (comme ton CJE). Il y a plusieurs lignes d’écoute qui sont disponible pour toi 24/7.

  • Jeunesse j’écoute : 1-800-668-6868
  • Prévention du suicide : 1-866-277-3553
  • SOS violence conjugale : 1-800-363-9010
  • Tel-aide :1-514-935-1101
  • Drogue aide et référence : 1-800-265-2626
  • Jeu aide et référence : 1-800-461-0140
  • Interligne : 1-888-505-1010
  • Ligne agression sexuelle : 1-888-933-9007
  • Ligne parent : 1-800-361-5085
  • Phobie zéro : 1-866-922-0002
  • Tel-écoute : 819-376-4242

Tu peux te référer à un proche aussi. Mais ne reste pas seul avec ce que tu vies. Nous aussi on est là. Va chercher l’aide dont tu as besoin. Tu en vaux la peine.

J’espère que ces conseils t’aideront à te sentir un peu mieux durant ce confinement. Ta santé mentale est aussi importante que ta santé physique. Ne l’oublie pas!

Publié par

Eve Leblanc
Éducatrice spécialisée et bachelière en psychoéducation, mon objectif premier est d’amener les gens vers l’épanouissement personnel. Positive et organisée, j’aime intervenir à partir des forces de l’individu dans le respect de soi et de l’autre. Je m’intéresse particulièrement au processus d’adaptation humain. Je suis passionnée par la cuisine, le sport et la psychologie.
Designed by Cisco Certification