Aller au contenu principal

Et si on voyait le confinement autrement ?

Monde citoyen
loisirs
Corps

Je ne vous apprends rien, le Monde vit une situation particulière en ce moment. La population québécoise est contrainte à rester chez elle et à se déplacer qu’en cas de nécessité. Souvent, j’entends parler du confinement de manière négative, comme s’il s’agissait d’un supplice. Bien entendu, ça nous fait déroger de nos habitudes. Pour une grande partie des gens, les contacts humains, outre avec les gens qui habitent sous le même toit, se font rares ; pas de souper chez ta meilleure amie, pas de galette chez grand-maman, pas de virée magasinage le samedi après-midi.

Rarement, on entend parler du confinement comme une occasion de prendre le temps. « Mais de prendre le temps de quoi ? » me diras-tu. De prendre le temps de faire cette fameuse chose que tu souhaites faire depuis un bout, mais pour laquelle il te manque de temps.

  • Prendre le temps de te faire des crêpes, un mardi matin;
  • Prendre le temps d’apprendre à jouer du ukulele. Tu sais, celui qui traîne dans ton garde-robe depuis une bonne année;
  • Prendre le temps d’appeler ta grand-mère et de lui demander de parler de son adolescence;
  • Prendre le temps de faire un appel vidéo à ton ami.e qui habite à l’autre bout de la province;
  • Prendre le temps de faire des cours de Yoga en ligne, parce qu’avant tu avais peur d’avoir l’air fou.folle devant plein de gens, dans la pièce hyper zen du studio de yoga du coin;
  • Prendre le temps de faire ton ménage de garde-robe parce que ça ne sert à rien de garder le chandail que tu n’as pas porté depuis 3 ans, « juste au cas où » ;
  • Prendre le temps de faire des décorations, en matériaux recyclés, pour ton salon à l’aide de www.pinterest.com. Tant qu’à rester à la maison, aussi bien être dans un beau décor;
  • Prendre le temps d’écrire des lettres (Oui, oui! À la main, sur du papier !) aux gens que tu aimes, juste pour mettre du soleil dans leur journée;
  • Prendre le temps de partir la fameuse chaine Youtube que tu imagines depuis déjà quelques mois;
  • Prendre le temps d’apprendre l’espagnol, même si ton voyage en Espagne est reporté;
  • Prendre le temps de découvrir les petites boutiques de ton quartier via une plateforme d’achat local comme www.solutionlocale.ca ou encore www.lepanierbleu.ca;
  • Prendre le temps d’écouter cette fameuse série que tout le monde (ou presque) a vue, sauf toi. En plus, avec « Netflix Party » tu peux la regarder en direct, avec ton.ta partenaire habituel.le de Netflix;

Et si on voyait ce confinement comme l’occasion de se rapprocher de qui on est, de ce qu’on aime et de ce qu’on néglige (trop) souvent? La situation dans laquelle nous sommes actuellement est hors de notre contrôle, aussi bien en faire quelque chose de positif, non? 

Si tu trouves le temps long ou que tu te sens plus fragile ces temps-ci, n’hésite pas à entrer en contact avec nous, soit par courriel au info@cjetrdc.com, par messagerie Facebook ou en nous laissant un message au 819-376-0179 #0. Un.e intervenant.e communiquera avec toi afin de pouvoir t’aider dans cette situation un peu particulière.

Publié par

Myriam Mongrain
Ayant un intérêt marqué pour tout ce qui touche aux différentes facettes de notre société, j’aime m’intéresser autant à la politique qu’aux relations entre les individus. Je crois dur comme fer que chaque individu contribue à sa manière à faire le monde dans lequel on vit et que tout le monde peut faire une différence en agissant sur ce qui leur tient à cœur. J’ai envie d’aider les jeunes à se connaître, à connaître leur apport dans la société, mais surtout, de les amener à prendre la place qui leur revient. À go on change le monde ? Go!
Designed by Cisco Certification