Aller au contenu principal

Dossier repensons l’éducation : les classes autrement

Monde scolaire
penser autrement
Corps

Au Québec, il existe une loi concernant l’obligation de fréquentation scolaire. C’est-à-dire que tu dois poursuivre tes études jusqu’à ce que l’année où tu auras soufflé tes 16 bougies sur ton gâteau d’anniversaire se termine. Soyons réalistes, il se peut que lorsque tu t’es époumoné à éteindre tes chandelles, tu aies fermé les yeux très, très fort en souhaitant que le restant de ton parcours scolaire passe comme si Messmer t’avait hypnotisé pour une couple d’années. Je te comprends, le système scolaire actuel n’est pas chose facile pour tous. Certaines personnes considèrent même leur formation comme un passage obligé. Étant intervenante en persévérance scolaire, rapidement tu comprendras que ça me fait un petit quelque chose d’entendre ça.  Mon amie Marie-Claude et moi avons en tête de t’entretenir pendant quelque temps sur les différentes façons que l’humain a trouvées afin de rendre l’éducation plus accessible et surtout plus agréable.  Dans mon premier texte, j’ai envie de te parler de façons différentes de voir l’enseignement et de pratiques inspirantes.

L’aménagement flexible

« Flexible sitting » ça te dit quelque chose ?

Ici les pupitres conventionnels sont presque en voie d’extinction. Il s’agit d’une nouvelle façon d’aménager les classes afin de maximiser l’attention des élèves, conserver leur intérêt et s’adapter aux besoins de chacun. Dans ce genre d’espace, il n’est pas rare de pouvoir travailler debout, par terre, assis sur un ballon ou encore de pouvoir faire tes lectures dans une balançoire suspendue. Tu remarqueras aussi que dans ce type de classes, les nouvelles technologies sont priorisées.

Le concept est assez récent au Québec, mais on peut déjà constater certains bénéfices :

  • Amélioration des résultats scolaires
  • Diminution de la sédentarité 
  • Meilleure concentration
  • Augmentation de la motivation

Savais-tu qu’au CJE, notre classe s’est inspirée de ce genre d’aménagement afin te de donner un petit coup de pouce supplémentaire pour ton retour à l’école ?

L’introduction de la présence active ou de la méditation en classe

Le stress, l’anxiété, la performance, les troubles de santé mentale…

Depuis que je travaille exclusivement en persévérance scolaire, je remarque que plusieurs jeunes des écoles secondaires se sentent dépassés et souvent très anxieux face aux situations de leur quotidien ou encore à l’idée de se faire évaluer. Dernièrement, je suis tombé sur un article qui parlait de la présence attentive et de la méditation en classe.  Wow, mais quelle idée intéressante. Rassure-toi, il ne s’agit pas ici de faire des bruits étranges assis en cercle, en criant gratitude en boucle le tout avec une odeur insoutenable de patchouli. Pas du tout ! Ces pratiques sont tranquillement intégrées dans les classes puisqu’elles permettent aux étudiants de se concentrer sur le moment présent. La présence attentive peut se traduire par une pause ou un moment de réflexion par exemple qui te permettra de te questionner sur comment tu te sens avant ton examen et peut-être ainsi éviter que le hamster qui se trouve dans ta tête spin à 100 km/heure et que tes pensées s’emballent.

Voici quelques avantages de pratiquer la présence attentive en classe ou même au travail :

  • Meilleure compréhension et gestion des émotions
  • Favorise le développement de l’empathie et de l’imagination 
  • Meilleures compétences en relaxation
  • Augmentation de la conscience et estime de soi

L’art-thérapie à l’école

L’art-thérapie est une discipline dans laquelle différents procédés artistiques sont utilisés afin de permettre à l’individu de développer davantage sa connaissance de soi et de prendre part à un processus thérapeutique.

Tu te connais mieux = tu augmentes ta confiance en toi = effet positif sur la persévérance scolaire

En 2015, un projet a été implanté dans une école en Angleterre (bon, je sais ce n’est la porte d’à côté comme on dit, mais c’est vraiment intéressant). Il s’agit du projet « Art Room ». Des étudiants entre 5 et 16 ans avec différents problèmes de comportements ou de gestion des émotions étaient invités à s’exprimer à l’aide de plusieurs médiums comme le dessin, la musique, la danse et le théâtre.  Des séances d’art-thérapie ont donc été ajoutées à leur horaire. Après dix semaines, les résultats sont surprenants.

« Les enfants ayant pris part à l'expérience d'art-thérapie « ont progressé dans tous les domaines », estiment les enseignants, qui sont 37 % à noter une réduction des difficultés toutes catégories confondues chez leurs élèves. Près de 41 % ont témoigné d'une diminution des problèmes émotionnels, 15 % ont signalé une baisse des problèmes de comportement et 24 % des instituteurs ont constaté une amélioration du comportement des enfants en société. »

 

L’art-thérapie est encore méconnue, mais les bienfaits sont considérables :

  • Forme de communication plus accessible pour tous
  • Renforce la créativité
  • Réduis le niveau de stress ou d’anxiété
  • Développer davantage la connaissance de soi

Hi là là ! Je suis super emballée par ces belles pratiques et ces chouettes environnements. Je me croise les doigts, les orteils et tout ce que je peux croiser pour que nos écoles aient la chance de pouvoir tester de nouvelles façons de faire qui sortent un peu de l’ordinaire. Think outside the box ! Tu peux réfléchir de ton côté aussi. Quelles méthodes pédagogiques augmenteraient ta motivation et ta persévérance à l’école ?

Publié par

Joanie Laperrière
Observatrice et admiratrice du comportement humain, j’ai fait des études en éducation spécialisée. Ayant des intérêts diversifiés tels que les arts, la psychologie, l’éducation et la vente, j’ai eu beaucoup de difficulté à faire un choix professionnel. Une chose était certaine, je désirais aider des humains inspirants. Mission accomplie! Je rencontre quotidiennement de belles personnes avec énormément de potentiel et c’est un plaisir de les accompagner vers l’atteinte de leurs objectifs.
Designed by Cisco Certification