Aller au contenu principal

Ce qu’on ne m’avait pas dit sur la vie d’adulte…

Monde citoyen
jeune homme
Corps

Je ne suis certainement pas la seule à avoir rêvé, depuis que je suis toute jeune, du moment où j’allais devenir une adulte. Prendre mes propres décisions et faire ce que je veux quand je veux, je me disais. Lorsque j’ai finalement atteint ce moment, j’ai rapidement compris qu’il venait avec, oui plein d’aspects positifs, mais aussi, surprise, avec plusieurs émotions plutôt négatives : stress, appréhension, peur, angoisse, doute et perte de repère, en particulier par rapport à trois thèmes.

Les finances

C’est bien beau quand on est jeune le concept d’avoir son argent pour acheter les chose qu’on veut, mais quand on devient un adulte, on comprend rapidement que cela vient avec plusieurs obligations financières à remplir et que le fameux «je vais m’acheter ce que je veux» n’est pas tout-à-fait vrai. On doit rapidement apprendre à payer des factures, respecter les échéances de ces factures, essayer de suivre un budget, comprendre comment fonctionne le crédit, comprendre les déductions qu’il y a sur ses paies, comprendre comment fonctionnent les impôts, etc. C’est compliqué tout ça quand on débute dans la vie adulte.  

Avoir son chez-soi

On attend ce moment aussi avec impatience ; quitter le nid familial pour voler de ses propres ailes et affirmer son indépendance. Encore une fois, cette étape de la vie vient avec beaucoup de responsabilités. Payer son loyer, entretenir son appartement, se faire à manger, faire l’épicerie, ne pas faire trop de bruit pour respecter ses voisins, etc. Si tu fais partie des gens qui n’ont jamais eu à accomplir ces tâches lorsque tu vivais chez tes parents où ailleurs, ça peut donner un peu le vertige d’apprendre tout ça.

Le travail

Quand on est jeune, nos parents (les miens entre autres) insistent sur l’importance de l’école et le fait que cela te permettra d’avoir un emploi que tu aimeras plus tard. En vieillissant, je me rends compte qu’en effet, une grande partie de mon temps est accordé à mon travail. Dans mon cas, je suis heureuse d’avoir suivi le conseil de mes parents et de ne pas avoir arrêté mes études, car aujourd’hui je travaille dans un domaine qui me passionne. À mon avis, pouvoir avoir un emploi qu’on aime et dans lequel on peut s’épanouir, apprendre et créer des liens est l’une des choses qui rendent la vie d’adulte beaucoup plus douce et significative!

Bien que j'aie énuméré quelques éléments plutôt «négatifs» ou complexes de la vie d’adulte, il y a aussi tellement de positif qui me fait énormément apprécier ma liberté : la fierté qu’apporte l’indépendance de mes choix ou de mes réussites, la joie que je retire d’agir pleinement en fonction de mes valeurs et non celles des autres, la liberté de m’entourer des personnes que je souhaite, qui me ressemblent et m’apportent du positif. Tous ces aspects agréables et valorisants valent amplement le coût de surmonter les obstacles qui viennent avec le passage à l’âge adulte.

Si tu as besoin d’accompagnement dans ton passage à la vie adulte, que tu manques de soutien, de repères et/ou que tu ne sais pas trop par où commencer, ton CJE a un projet génial pour t’appuyer dans cette étape excitante. Écris-moi un courriel si tu veux plus d’informations.  

 

 

Publié par

Eve Leblanc
Éducatrice spécialisée et bachelière en psychoéducation, mon objectif premier est d’amener les gens vers l’épanouissement personnel. Positive et organisée, j’aime intervenir à partir des forces de l’individu dans le respect de soi et de l’autre. Je m’intéresse particulièrement au processus d’adaptation humain. Je suis passionnée par la cuisine, le sport et la psychologie.
Designed by Cisco Certification