Aller au contenu principal

Comment se porte ton "emploittitude"... ?

Monde du travail
attitude positive
Corps

Changer d’attitude face à… l’offre d’emploi

Ça y est, c’est aujourd’hui que tu te lances ! Que tu sois à la recherche d’un nouveau défi, que tu aies perdu ton emploi ou que tu sois à la recherche d’une première expérience sur le marché du travail, tu te mets à éplucher les sites d’offres d’emploi. Mais… le fais-tu avec la bonne attitude ?!

« Je n’ai pas assez d’expériences », « je ne parle pas assez bien en anglais », « je ne possède pas les compétences décrites sur l’offre d’emploi ». Ce sont peut-être des idées qui t’ont déjà effleuré l’esprit, alors que tu lisais des offres d’emploi. Et peut-être même que ces idées t’ont empêché de postuler, et par conséquent de manquer une opportunité d’obtenir l’emploi que tu souhaitais. Comment faire pour ne plus se laisser influencer par cette petite voix qui nous empêche de soumettre notre candidature ?

1. Une offre d’emploi, c’est quoi ?

Le marché du travail est une partie importante de nos vies. Trop souvent, on ne prend pas le temps de s’arrêter et de se demander : « Qu’est-ce qu’une compétence ? Pourquoi me pose-t-on telle question lors d’une entrevue ? » Et une offre d’emploi, ça sert à quoi ? Oui, il s’agit de la description sommaire d’un emploi disponible et des aptitudes nécessaires pour l’exercer. Mais il s’agit aussi d’une ligne directrice dont l’entreprise s’est dotée pour trouver son candidat idéal.

Il est rare de trouver un candidat qui correspond à l’ensemble des critères énumérés sur l’offre d’emploi. Il importe donc de rester positif et objectif face à celle-ci.

2. Faire son bilan des compétences

Avant de conclure que tu n’as pas les compétences pour répondre aux exigences d’une offre d’emploi, en as-tu fait le bilan ? Un bilan des compétences sert à relever l’ensemble du savoir-faire que tu as acquis au cours de tes expériences de travail, de bénévolat ou encore de tes implications scolaires ou professionnelles. En dresser la liste te permettra d’avoir un meilleur portrait de ce que tu as à offrir en tant que chercheur d’emploi et futur employé. Évidemment, je te conseille de rencontrer une conseillère en emploi pour le compléter. Si ce n’est pas possible, demande à ton entourage de t’aider, à tout coup, il t’aidera à bonifier ton bilan.

3. Ne pas décider pour l’employeur

Tu prends la décision de ne pas postuler pour un emploi en te disant que tu n’as pas assez d’expérience. Voilà, tu viens de prendre la place de l’employeur et tu as décidé que tu n’es pas un candidat idéal pour le poste. Erreur ! Les employeurs ont de multiples critères d’embauche et de nombreux facteurs peuvent influencer la sélection d’un candidat. Ta connaissance du lieu de travail, la façon dont tu as exprimé ton intérêt et tes motivations à joindre l’entreprise et son équipe sont des facteurs qui peuvent jouer en ta faveur et pallier le manque d’expérience. 

4. Adopter une attitude positive

De nos jours, une partie de la recherche d’emploi se fait de façon passive devant l’ordinateur. En passant d’un site à l’autre et en défilant les offres d’emploi, on peut facilement tomber dans une attitude négative. Déjà, s’assurer d’adopter une posture adéquate et de prendre des pauses peut contribuer à avoir une meilleure attitude.

Devant l’offre d’emploi, on a tendance à s’attarder aux compétences et aux expériences que l’on ne possède pas alors que l’on devrait commencer par relever les éléments qui nous lient à l’employeur.

Bien sûr, il faut être objectif et savoir reconnaître ce que l’on a à offrir. Tu ne postulerais probablement pas pour un poste de chef mécanicien alors que tu n’as pas encore entamé ta formation en mécanique. Pour le reste, aie confiance en ta candidature, et surtout, tente le coup. Attention, tu risques d’obtenir l’emploi que tu désires !

Et puis, vas-tu changer ton emploittitude ?

Publié par

Mélanie Beauchamp
Je travaille dans les domaines culturel et communautaire depuis plusieurs années, car j’ai la certitude que l’on peut y être un acteur de changement et avoir un impact positif sur notre entourage. J’ai la chance de poursuivre cela dans mon rôle de conseillère en emploi au CJE, en accompagnant notre clientèle dans leur recherche d’emploi. Mon mantra? « L’action est la première marche vers le succès »… penses-y!