Aller au contenu principal

Avoir recours au sociofinancement : comment et pourquoi?

Monde des affaires
Avoir recours au sociofinancement : comment et pourquoi?
Corps

Lever des fonds pour démarrer une entreprise ou mettre sur pied un projet s’avère une étape plutôt complexe. Surtout lorsque tu as moins de 30 ans, une job à contrat, un prêt étudiant à rembourser ou que tu es sur le point de faire un achat immobilier. Dans ces cas, il est difficile pour toi d’avoir une mise de fonds suffisante pour effectuer un prêt bancaire. Mais ne t’arrête pas à ça. N’abandonne pas, revois tes objectifs, décompose ton projet en plusieurs étapes et utilise ta créativité pour mettre de l’avant des solutions.

 

Où trouver l’argent?

Des solutions, j’en connais ! Il y a bien sûr le love money. Tes parents, oncles, tantes ou amis très proches peuvent décider de te donner un coup de pouce en te prêtant sans intérêt une somme d’argent qui pourra te servir de mise de fonds pour une demande de prêt. Il y aussi la possibilité de faire une demande de microcrédit auprès du Fonds communautaire d’emprunt de la Mauricie, organisme qui vise à rendre le crédit pour petite entreprise accessible à un plus grand nombre de gens. Tu peux aussi bénéficier de subventions, mais attention ! Ce n’est qu’une petite partie des projets et des entrepreneurs qui pourront en bénéficier puisqu’il y a plusieurs critères d’admissibilité à respecter.

Mais il peut arriver que toutes ces alternatives ne soient pas accessibles selon ta situation. Car il faut toujours garder en tête que les prêteurs regarderont non selon la faisabilité et la viabilité de ton idée, mais aussi ton historique de crédit personnel. Assure-toi que tout est en règle de ce côté, pas de factures impayées ni de cartes de crédit inutiles.

 

Le sociofinancement : une solution payante!

Que tu l’appelles sociofinancement, financement participatif ou crowdfuding, il s’agit du même concept qui vise à obtenir une contribution financière de la part d’inconnus sur une plateforme web sécurisée pour la réalisation de ton projet. Tu connais peut-être déjà Kickstarter qui est la plateforme américaine la plus connue en ce moment. Mais il en existe une grande variété : Indiegogo, Ulule, La Ruche, yoyomolo, Haricot, Go Fund Me … Chacune de ses plateformes à ses propres règles et conditions d’admissibilités des projets. Tu peux en avoir un aperçu en cliquant ici.

 

Le mode d’emploi du financement participatif

En plus de recueillir les fonds nécessaires à ton démarrage d’entreprise ou la création d’un nouveau produit, tu te feras connaître par un grand nombre de personnes. Évidemment, tu devras bien planifier ta campagne si tu veux mettre toutes les chances de réussite de ton côté.

Tu dois d’abord déterminer un objectif réaliste à atteindre dans une période donnée. Comme la plupart des plateformes fonctionnent sous le principe de « Tout ou rien », si tu n’arrives pas à obtenir suffisamment de dons pour atteindre ton objectif, tu ne recevras aucune somme. Tu devras aussi décider du nombre de jours idéal pour ta campagne.

Ensuite, tu dois établir tes niveaux de contribution et leur récompense. Par exemple, pour un don de 20$ à ta campagne, le contributeur pourrait recevoir une carte de remerciement avec photo. Pour 100$, il pourrait choisir le nom d’un personnage de roman. Les possibilités sont quasi infinies, suffit d’être réaliste et d’offrir quelque chose d’unique à ton projet.

Troisièmement, tu dois prévoir un calendrier de diffusion. Grâce aux médias sociaux, tu pourras faire valoir ta campagne via des capsules vidéo, un thermomètre ou une cible qui sont mis à jour toutes les semaines, des photos de l’avancement de ton projet, par exemple. N’hésite pas à demander à tes amis et tes contacts de partager, d’écrire personnellement aux gens susceptibles de contribuer et d’en parler ouvertement lors d’événements de réseautage.

 

Témoignage : Ils ont eu recours au sociofinancement

« Nous sommes Studios Équinoxe, une petite entreprise basée à Trois-Rivières depuis 1 an et demi. Le domaine de l'audiovisuel nous passionne, la création de courts-métrage et de vidéos corporatives nous motive à aller toujours plus loin. C'est pourquoi nous avons participé à plusieurs festivals de films et qu'aujourd'hui, nous avons fait appel aux plateformes de sociofinancement. C'est simple et ça permet à des créateurs comme nous de réaliser de plus grands projets ! C'est un bon moyen de se faire connaître, en plus de nous donner la possibilité d'avancer dans notre domaine. Tout ce que ça prend pour réussir, c'est de croire en votre projet et le démontrer! » Pour visionner leur campagne, clique ici. Si tu es curieux et que tu as envie d’en apprendre plus ce moyen de financement, consultes le site Devenir entrepreneur et prends rendez-vous, j’aurai beaucoup de plaisir à discuter de ton projet avec toi et mettre en place des solutions pour sa réalisation.

Publié par

Geneviève Girard
J’ai créé ma première entreprise de vente itinérante à l’âge de 5 ans et un journal étudiant en 6e année, je suis une passionnée d’entrepreneuriat et d’implication citoyenne! À preuve, je siège présentement sur un conseil d’administration d’une entreprise d’économie sociale en démarrage et je suis collaboratrice pour un blogue sur l’achat local.